mercredi 7 octobre 2009

Mon process d'ecriture : as if you would even care


Vous le remarquerez peut être, j'ai tendance à poster en rafale, plusieurs posts se succédant rapidement puis plus rien pendant une longue période. -1 sur la régularité quoi. La raison se trouve dans mon process d'écriture et de création que je m'en vais vous expliquer tout de suite. Tout commence comme suit.
Une idée d'article me passe par la tête assorti de quelques phrases clefs, puis très rapidement une deuxieme idée, et le temps de choper un carnet pour écrire tout ça ou d'ouvrir le bloc notes, c'est une vingtaine de sujets qui ont germé dans ma petite caboche. Les phrases clefs elles, se sont dilués dans cet océan de pensée (vous ne les lirez donc quasiment jamais, surtout si je décide de ne pas publier). Me voila alors avec un énième fichier intitulé "idées d'articles" agrémenté d'un chiffre, d'une date, d'un nom de thème particulier ou d'une série de +. Je réalise un premier brouillon pour une dizaine d'entre eux, idées principales, structures, liens... et j'en rédige un quasiment en entier. Je laisse reposer quelques jours, et quand le temps est venu, je repense à certains articles et de nouvelles tournures se bousculent, de nouvelles idées, et dans un rush de créativité et d'inspiration, j'en rédige 5 d'affilés entrecoupé de nouveaux articles sous formes d'ébauches. J'en fignole 3 ou 4 et je planifie leur publications. Résultat, j'ai une centaine d'articles en cours d'écriture dont certains datent de Mathusalem (pour seulement 70 de publiés), cela sans compter les essais et les conneries que j'écris sans arrêt et que je ne publierais jamais, ainsi qu'une liste de centaines d'idées d'articles. Bon, ce que je veux dire c'est que dans les jours qui viennent ça va tomber.
Ps : Si vous vous reconnaissez dans ce process dites le ou dites moi comment vous, vous fonctionnez.
Alors à Lundi.

5 commentaires:

Philippe a dit…

ha je faisais tout pareil avant mais je préfère ma nouvelle méthode, je me mets devant ma page virtuelle blanche et en général, l'idée arrive assez vite, ça peut partir d'une image, d'une video, je rebondis sur un article lu ailleurs etc, sur une info, mais tout dépend si on suit une ligne éditoriale, ce que je me refuse à faire, la seule ligne est la fantaisie, il va falloir que j'installe ce plug-in bien sympathique (le vocal)

bonne journée l'ami

Rahanhulk a dit…

Yop, pas de ligne éditoriale pour moi non plus, c'est de tout et de rien.

Fabrice Poussiere a dit…

Je me retrouve totalement dans ton process d'écriture. En gros: une vague d'inspiration qui en provoque d'autres en cascades. Et puis on se vide et on attend la prochaine vague. Par contre j'essaye de temporiser en suivant le conseil d'un bon blogueur: je me force à les publier à une fréquence régulière. Il semblerait que c'est plus efficace en terme d'audience. Ce sujet m'intéresse beaucoup car j'écris sur les mécanismes de la créativité: http://creative-network.blogspot.com/

Bobby a dit…

Toujours avoir un p'tit cahier ou un bloc notes sur toi et tu laisses l'inspiration faire le reste. Il m'arrive d'avoir un flot de verve dans le RER, je lâche tout sur le papier, il n'y a plus qu'à retranscrire!
Ou tu fais une liste des articles que tu voudrais écrire, un peu comme tes courses, c'est ce que je fais. Et tu barres au fur et à mesure.

Lamar a dit…

Personellement, je ne poste qu'en réaction à des news ou évènements qui m'ont fait vibrer dans la journée - si rien ne m'a intéressé, je ne poste pas. Heurseusement, je m'intéresse à plein de trucs, j'ai toujours envie de partager! Par contre je ne prépare rien, j'écris d'un jet (ça se voit d'ailleurs, je n'arrête pas e corriger des fautes après avoir publié :-) )

Enregistrer un commentaire

Blog Widget by LinkWithin